Le Cours Notre-Dame de France, à Marseille, est un établissement catholique qui présente de nombreuses qualités et nous encourage à vivre pleinement notre foi. En effet, au lycée, une heure de REF (Réflexion Eclairée par la Foi) est proposée tous les 15 jours, avec des intervenants avec qui l’on parle de sujets actuels et intéressants pour nous, et bien d'autres choses encore (« Réveil Spi », etc ...). Mais cet article ne parlera pas plus de la REF…

Ce que nous voulons vous faire découvrir, ce sont les messes du lycée.

Non obligatoires, ces messes sont proposées environ une fois par mois (selon l'emploi du temps des élèves et la présence du père Buet, à nos côtés depuis de nombreuses années) aux élèves volontaires et motivés, prêts à vivre pleinement leur foi et à entraîner les autres lycéens sur ce chemin de joie. En participant ainsi à la vie chrétienne de l'établissement et à l'organisation de ces messes, ainsi qu'à la communication, les lycéens trouvent ici l'occasion d'une pause bienfaisante dans leur vie et leur scolarité parfois mouvementée. Mais approchons-nous au plus près de ces messes, si précieuses au lycée et à de nombreux élèves…

Quel programme ?

La messe commence vers 11h20 et s'achève à 12h10, avec un délicieux petit apéritif entièrement préparé par des élèves et des professeurs. Puis, c'est le déjeuner ; alors, on se quitte, dans la joie, avec sa dose respective de bonne humeur pour la journée.

Quelle ambiance ?

Tout simplement, on se sent entouré d'une gigantesque famille que forment ces personnes qu'on aime sans même parfois les connaître. Tout simplement, et même quand on chante faux, les chants nous transportent, nous donnent juste envie de sourire et d'écouter attentivement le joyeux grattement des cordes de guitares, le doux sifflement des flûtes, le rythme incroyable de la batterie et les notes qui s'échappent du piano pour aller s'unir avec les voix harmonieuses des chefs de chœur (adultes ou lycéens) et des personnes dans la chapelle. Tout simplement, on s'y sent bien.

Conclusion ?

Rien qu'une phrase. Je pense que vous l'aurez compris : les messes du lycée, c'est le bonheur.

Agathe (seconde)